Theme Preview Rss

GR34 Côte du Goëlo: de Ploubazlanec à Lézardrieux

Flash-back: Hier soir nous avons dormi à l'hôtel "Le relais de Launay" à Ploubazlanec. L'accueil y est très bon, et la cuisine de Françoise la patronne aussi. Les produits sont sélectionnés avec attention et ça se goûte. Au bar, nous avons rencontré un étudiant de Virton! (entendre parler d'Orval est un indice qui ne trompe pas). Au cours de la soirée, Marc, le patron de l'hôtel est venu échanger quelques mots à propos du GR qu'il a parcouru en partie. Et spontanément, il nous a proposé de transférer nos sacs à dos à l'hébergement de l'étape suivante. Voilà de quoi s'endormir le coeur léger! (et le dos aussi)

Départ: Les voisins de l'hôtel ont un chien: Obélix.

Il vient dire bonjour pendant le petit-déjeuner. Avant de partir, nous croisons une nouvelle fois l'étudiant de Virton. C'est lui qui transportera nos bagages! (il est un ami des patrons). Marc nous indique la route à suivre pour rejoindre le GR et assure même un ravitaillement en eau. Vraiment, cette étape est à recommander aux randonneurs et restera un bon souvenir pour nous. Nous partons donc de la rue de l'Arcouest, et nous dirigeons vers le nord. Obélix nous suit...

Longueur : 14,6 km sans sac à dos: c'est la fête de toutes les épaules et de tous les bassins.

Dénivelé positif cumulé: 296 m

Météo: Soleil, 25°c, beaucoup de vent, et une averse de 5 secondes, juste le temps d'enfiler la veste imperméable...

Paysage / Terrain: Retour à des paysages plus sauvages: sentier forestier avec de très belles vues en vert et bleu sur la Manche puis sur l'estuaire du Trieux, entrelacs de roches et de racines de pins maritimes, et encore quelques séries de marches, eh oui..., ça monte, ça descend...

Balisage: Très bon.

En chemin: Nous essayons à plusieurs reprises de convaincre Obélix de rentrer chez lui... sans succès. Inutile d'essayer de se cacher: il nous retrouve à tous les coups. A la (jolie) pointe de Traou Plat, nous réussissons enfin à le semer! Pause bien méritée sur un banc. Des joggeurs nous ramènent "notre" chien, pensant qu'on l'avait perdu... Nouvelle tentative dans les petites rues de Loguivy, où ça fait maintenant 6 km qu'il nous suit. Le chien s'éloigne et semble suivre d'autres personnes. Enfin! C'est le moment d'aller à l'épicerie acheter notre casse-croûte... Obélix nous attend à la sortie du magasin... puis disparaît à nouveau. Nous rencontrons des Bretons du Finistère avec qui nous sympathisons. Ils nous posent des questions sur le GR, sur la Belgique, sur les frites of course, et ils nous parlent de leur région. Obélix réapparaît. On continue à causer gastronomie bretonne et ça se clôture par un chaleureux "kenavo". Le chien décide à ce moment de suivre une randonneuse qui parcourt le GR dans l'autre sens. Bonne rando Obélix! Et pour nous demain, ça se corse: étape plus longue et surtout, on récupère les sacs... direction: un gîte sur la plage!

Loguivy
le Trieux
le Trieux

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut les meufs, alors on va rentrer avec des fesses en béton ??
Je suis de tout coeur avec vous..LOL Même pas vrai !!
Bises et profitez bien

Carole

walking girl a dit…

Hey Carole! On a repéré un super endroit pour faire du kayak. La prochaine fois, on te prend avec. Tu verras, c'est pas loin de chez nous ;-)

Jacques Bihain a dit…

En faisant une rando à Carnac, Obélix vous aurait faussé compagnie plus tôt, il aurait craqué pour un de ces jolis ménhirs! :-)

Enregistrer un commentaire

La parole est à vous :-)